La voix

est une émission sonore du corps humain, une vibration qui nous permet de communiquer à travers différentes fréquences. Traduisant ainsi notre dimension unique. Quelle que soit la façon dont elle est utilisée, elle est un pont, un lien entre notre profondeur et l’expression de cette profondeur, entre notre intérieur et l’extérieur. En bref, la voix nous met en relation, en dialogue avec nous-même et le monde.

Je suis fascinée par le caractère unique de la voix tout autant que par ses multiples facettes. En effet, le yoga du son et le chant lyrique empruntent des chemins bien différents.

Mais pour aller où ?

Si le yoga du son utilise la voix pour aller vers la recherche intérieure, la dissolution de l’ego, la méditation, le chant lyrique va tendre vers l’expression des émotions et la recherche de la beauté des sons à l’aide d’une technique solide. Dans tous les cas, le travail de la voix, lorsqu’il est mené avec conscience, patience et bienveillance, nous amène vers le plus grand des arts : L’art d’être soi-même.

J’ai étudié le chant lyrique en entrant au Conservatoire de Montpellier en 1991. C’est en 2000 que j’ai créé mon premier récital de chants sacrés au « Festival de la Voix » à Moissac. Après avoir intégré en 2001 et pendant 3 ans une troupe d’opérettes et m’être produite au sein du trio Unacorda (mélodies espagnoles), j’ai participé à la création du ciné-concert « Carmen », présenté au Festival du film méditerranéen à Montpellier en 2007. J’ai su associer ma voix lyrique à mes talents de comédienne, pour le Printemps des comédiens à Montpellier en 2008 dans « Alice de l’autre coté du miroir » et depuis 2007 dans une création sur les poésies de Rumi et Kabir, « les voies de l’Amour », qui est encore jouée actuellement.

Début 2009 je donne mon nouveau programme « Elegia eterna » (mélodies espagnoles et d’Amérique latine en trio piano-violoncelle-voix) au château abbaye de Cassan à Roujan, puis lors d’un congrès au Parc Euromédecine à Montpellier en 2010 lors des Estivales « aux choeurs de la Peyrière » à St Jean de Védas et en 2013 à l’Illustre Théâtre de Pézenas.

En 2012, je crée un autre récital « Bel canto » cette fois au Festival de musique de chambre « les Intimistes » à Cournonterral et dans la même année, je suis lauréate pour participer aux Master Class données par Viorica Cortez dans le cadre du festival d’opéras « Pézenas enchantée ». En 2016 je viens côtoyer l’univers d’Astor Piazzolla avec des mélodies et extraits de l’opéracito « Maria de Buenos Aires » au festival « les Intimistes ». Dans un tout autre registre, je viens puiser dans mes origines pour faire revivre des mélodies sépharades et arabo-andalouses dans un récital tout juste créé à l’abbaye de Nant en juillet 2017 « A la vuelta ! ».

J’ai commencé à enseigner le chant lyrique en 2001 et j’ai créé la même année un atelier corps-voix. Mais c’est en 2005 que je découvre le yoga du son auprès de Thomas Clément, puis Denis Fargeot Patrick Torre et enfin l’enseignement de Nils Daum. Mon cheminement personnel, ma créativité, et mon intérêt pour la pédagogie m’ont amené à réfléchir au sens que l’on donne à sa voix. Ainsi, la voix peut être utilisée comme un moyen d’expression personnelle et (ou) artistique, ou bien comme un outil de connaissance et de dépassement de soi.